Encore une pollution inexpliquée sur le PHARON

Publié le par Bernard BORDERON

Le PHARAON en Charente Maritime « dit le PHARON » en Charente.

Le PHARAON en Charente Maritime « dit le PHARON » en Charente.

Le samedi 25 avril 2020, un habitant de BAIGNES donne l’alerte !

Article de presse:

Charente Libre:

Sud-Ouest

France Bleu

Charente Libre

Petite correction de l’article de Sud-Ouest, Le PHARON est un affluent de la SEUGNE et non pas de la SEUDRE.

Une pollution mystérieuse avait déjà eu lieu en 2016, l’AAPPMA "Le Pêcheur Barbezilien" avait lancé l’alerte le 15 août 2016. La gendarmerie avait constaté. Monsieur le Maire de BAIGNES avait été alerté. L’Agence Française pour la Biodiversité de l’époque avait constaté le mardi 16 août 2016 (maintenant OFB).

Une mortalité importante des Lamproies Planer. Une espèce protégée appartenant à la liste rouge UICN des poissons d'eau douce menacés de France métropolitaine (2009) :

 

Autres espèces atteintes par la pollution du 15 août 2016 :

- Anguilles

- Goujons

- Loches

- Gardons

- Quelques Vairons

- Quelques Écrevisses de Louisiane

 

Chose curieuse, le départ de cette pollution d’après nos informations semble être le même !

En cette période de confinement, on ne peut pas se rendre sur place pour vérifier les informations. En 2016, la zone concernée amont était le pont situé rue du Général de Gaulle. Ce qui est sûr, le produit à l’époque n’était pas du fioul.

Nous faisons confiance aux autorités compétentes pour trouver l’origine de ces pollutions !

Nous invitons les pêcheurs, lorsque la pêche sera de nouveau autorisée, à nous informer de tout problème sur d’éventuelles pollutions du PHARON (contact).

 

Nous allons suivre de près cette portion de rivière où contrairement à ce que l’on nous dit, l’eau ne serait peut-être pas aussi pure que l’on voudrait nous faire croire ?

 

Le Président de l'AAPPMA "Le Pêcheur Barbezilien"

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article