La pêche de loisir pendant le confinement

Publié le par Bernard BORDERON

Si ce n’est pas oui ! eh bien c'est que c'est non !

On a du mal à suivre, je vous fais part d'un mail reçu le 17 novembre 2020 à 9h48. On savait que les déplacements de plus d'une heure à plus d'un kilomètre n'étaient pas autorisés. Maintenant, si vous voulez aller à la pêche à moins d'un kilomètre de chez-vous et pendant moins d'une heure ce n'est plus autorisé ! Je viens d'avoir une demande, d'un pêcheur pour aller à la pêche, à moins d'un kilomètre et pendant une heure en promenant son chien ? Alors là, moi, je ne sais plus ? Faites comme vous voulez, lui ai-je répondu.

Le Président de l'AAPPMA "Le Pêcheur Barbezilien" 

Ci-dessous le mail de notre Fédération de Pêche :

Messieurs les Présidents, Messieurs-dames les trésorier(e)s

Nous souhaitons ce jour vous informer de la situation sur la pêche en cette période de confinement.

En date du 02 novembre 2020 nous avons écrit à notre DDT dans l’objectif de demander à ce que la pêche de loisir puisse se pratiquer à plus d’un km de chez soi et durant plus d’1h. La pêche est une activité qui peut se pratiquer seul ou en respectant facilement les gestes barrières et c’est en ce sens que nous avions argumenté notre demande. A ce jour nous n’avons aucune réponse !

Or, depuis hier après-midi est diffusé sur les réseaux sociaux une circulaire du Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire (voir pièce jointe). Nous n’en avons été informés, ni par la FNPF ni par notre DDT / Préfecture !

Cette circulaire précise que « La pêche de loisir est interdite, dans le cas de déplacements brefs individuels de moins d’une heure dans un rayon d’1 kilomètre prévue par l’alinéa 6 de l’article 4 du décret. En particulier, la pêche à des fins d’agrément n’est pas autorisée dans les étangs et enclos à valorisation touristique. ».

Nous communiquerons, aujourd’hui, en ce sens auprès des pêcheurs via notre page Facebook et notre site internet même si nous ne comprenons pas cette décision !

En outre, certaines activités bénévoles et les déplacements qui y sont liés devraient toutefois être possibles comme :

  • Surveillance et contrôle par les GPP
  • Pêches d’étangs dont vidanges d’étangs
  • Activités de rempoissonnement « pour préserver l’activité économique future des parcours de pêche »

Attention, ces activités devront faire l’objet d’une dérogation Préfectorale.

Nous reviendrons vers vous pour la mise en œuvre concrète et pratique de ces dérogations, dès que nous aurons pu échanger avec la Préfecture à ce sujet.

Nous tenons également à vous signaler que la FNPF a précisé dans un mail daté de vendredi dernier (13/11) que ce n’était pas son rôle de communiquer auprès des pêcheurs (sous entendant que c’était celui des FD départementales et AAPPMA et se dédouanant au passage de faire cette annonce désagréable). La FNPF a également fait état d’une rencontre avec Mme B.ABBA, secrétaire d’état, (la même B.ABBA qui a été médaillée par Claude ROUSTAN, Président de la FNPF au cours du dernier congrès de la FNPF), rencontre au cours de laquelle l’interdiction de pêche y compris dans le cadre des déplacements individuels a été entérinée.

Restant à votre disposition.

Cordialement

Fédération de Charente de Pêche et de Protection du Milieu Aquatique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article